Covid - 19 > Actions Breega + Info Startup help!
Header image

Covid-19

WORKING TOGETHER TO
LIMIT THE IMPACT

Dear founders,

We are currently facing an unprecedented crisis with the spread of the Coronavirus and its devastating effects around the globe.

Lockdown will, we hope, help to stem the spread of the virus and put an end to the epidemic.

But, as we all know, the health crisis will have a strong economic impact.

Team Breega are doing all we can to support our founders and the startup ecosystem as a whole.
This page and its information on the different available aid schemes for startups is for you.

It will be updated regularly.

Above all, seek help, reach out.

#strongertogether

Team BREEGA

Chers fondateurs,

Nous vivons une situation inédite avec la propagation du Coronavirus et son impact dévastateur sur le monde.

Le confinement contribuera à endiguer la propagation du Coronavirus et à mettre fin à l’épidémie. Mais, nous le savons tous, cette crise aura un impact économique fort.

Chez Breega, nous faisons tout notre possible pour soutenir nos fondateurs ainsi que tout l’écosystème. Cette page contient l’ensemble des informations relatives aux dispositifs d’aides pour les startups.

Elle sera mise à jour régulièrement.

Ne restez pas seuls face à d’éventuelles difficultés.

#strongertogether

Team BREEGA

Breega in Action

Running a business is difficult at the best of times. In the midst of a crisis when you're wondering how to best protect your company, it can be even harder. Team Breega are looking to help.

Iberian VC Hours

In order to help all Spanish and Portuguese startups facing difficulties linked to the Covid-19 crisis and during this post lockdown period where activity is still uncertain, Breega has just launched alongside 20 other Spanish and Portuguese VCs the Iberian VC Hours ! 

If you’re a Spanish or Portuguese based startup and you would like to speak to a VC about your situation and receive some help and advice, then you can book a 30 min consultation with a VC Hours advisor now, just click on the link and choose a date and time >

https://calendly.com/vc-hours/iberia-vc-hours?month=2020-06

 

A special mention and sincere thanks to our Iberian VC partners and friends :

All Iron Ventures – Antai – BiG Start Ventures – Big Sur – Bynd – Encomenda – Indico – JME Ventures – Kibo Ventures – Lanzame – Nekko – Sabadell – Samaipata – Seaya – Swanlaab – Bright Pixel – K Fund – Conexo Ventures – InnoCells – Faraday – The Venture City.

UK VC Hours

In order to help all UK startups facing difficulties during the ongoing lockdown period in the UK, on Tuesday 26th May, Breega launched with the help of Connect and alongside 30 UK based VCs, the UK VC Hours !

If you’re a UK-based startup and you’re experiencing difficulties linked to the crisis that you would like to discuss on a free and confidential manner with a VC then you can book a 30 min consultation with a VC Hours advisor now, just click on the link and choose a date and time >

https://calendly.com/uk-vchours/uk-vc-hours?month=2020-06

 

A special mention and sincere thanks to all of our UK VC partners and friends:

AlbionVC – Ananda Impact Ventures – Anthemis – Augmentum – BrightEye – C4 Ventures – Connect Ventures – DN capital – Draper Esprit – Eka Ventures – Episode 1 – Felix Capital – Gauss Ventures – KEEN Venture Partners – Kindred – Local Globe – MMC – Nauta – Notion – Omers – Outrun Ventures – Piton Capital – PROfounders – Samaipata – SOSV – SpeedInvest – Sweet Capital – 7percent Ventures – 24Haymarket

 

French VC Hours

The current Covid-19 crisis disrupted our daily lives and our economy.

During such times, it is vitally important that the different actors of our startup ecosystem come together to support each other.

The feedback we received during our webinar “How to finance your startup during the crisis” with Libeo, Bpifrance, the Médiateur des entreprises and the Bank of France both encouraged and convinced us that we needed to go further.

We therefore launched the “VC Hours” initiative with the help of our fellow VCs.  The French #VCHours initiative ran from Tuesday 14th April to Friday June 5th.  During this time startups were able to book free one-to-one 30 minute online consultations with a VC who volunteered as be one of our VC Hours Advisors.

Startups were free to discuss their startup’s situation and any issues or crisis-related difficulties there were facing. These discussions were confidential, their aim was to help and advise startups.

The success of the French #VCHours scheme inspired Breega to set up a similar scheme in the UK with 30 other VCs.

A special mention and sincere thanks to our French VC Friends who joined us in this adventure :

Aster – Axeleo – BlackFin Tech – CapHorn – Daphni – Demeter – Elaia – Eutopia – Idinvest
– Iris Capital – Isai – Kerala – Omnes Capital – Samaipata – Starquest – Ventech – Raise Ventures – 360 Capital – Isai

Breega - Libeo webinar : 25/03/2020

In order to better help startups during the current crisis, Breega organised a seminar with one of our startups, Libeo, on the subject : How to finance your startup during the crisis ?

France’s public investment bank (Bpifrance), the Bank of France (Banque de France) and the national Business relations Mediator (Médiateur des enterprises) joined in our initiative to support startups during this difficult time. Over 400 startups participated in the one hour webinar to gain precious insights from speakers :

– Evelyne Scuto-Gaillard, Directrice du développement et support innovation, Bpifrance

– Maurice Oms, Correspondant national startups, Banque de France

– Pierre Pelouzet, Médiateur national des enterprises

– François Paulus, Founding partner, Breega

– Pierre Dutaret, CEO, Libeo

  • Watch the webinar in replay Webinaire Replay
  • Download the presentation containing useful information and links Presentation
  • Download the related Q&A sheet – coming soon!
Team Breega is supporting
#UnBonRepas #SolidariteHopitaux

The COVID-19 pandemic is demonstrating now more than ever that the work of caregivers, working in hospitals or other care-giving facilities, is absolutely vital to the maintenance of society!

That is why Partech, alongside other entrepreneurs, investors and investment funds, including Breega, have pledged to support these caregivers by funding high-quality meals that will be delivered each day, noon and evening!

Ready to contribute?

>> JOIN THE INITIATIVE: #UNBONREPAS

Team Breega is supporting #ProtegeTonSoignant

Given the intensity of the Covid-19 crisis and the shortage of protective gear our hospital health care workers who are battling hard on the front-line to save lives need protecting.

Breega has therefore decided to take part in the initiative #PortegeTonSoignant in order to purchase and distribute adequate masks (FFP2 & surgical masks) scrubs, ventilators and other medical equipment, which is indispensable in fighting the virus.

Together, let’s act!

>> JOIN THE INITIATIVE: #PROTEGETONSOIGNANT

Нow can you be helped

Government measures to help companies in France and the UK

In order to help companies better deal with the financial impact of the current crisis, the French and UK governments have put in place a series of special measures to support businesses including direct funding and guarantees for bank loans. You can consult all of the measures put in place in France and the UK below:

Measures gouvernementaux pour les entreprises françaises

Activité partielle

La crise liée au Coronavirus provoque pour beaucoup d’entreprises une baisse voire un arrêt temporaire d’activité. Face à des difficultés, une entreprise peut, sous certaines conditions, mettre en place une activité partielle pour ses salariés afin de maintenir leur emploi.

Vous souhaitez mettre en place une activité partielle?
Vous devrez alors verser des indemnités aux salariés concernés qui doivent atteindre au moins 70% de la rémunération brute horaire.

Vous recevrez une allocation forfaitaire financée conjointement par l’Etat et l’Unédic pour verser ces indemnités. Pour les entreprises qui comptent moins de 250 salariés, l’allocation est fixée à 7,74 euros par heure chômée.

Les étapes à suivre pour mettre en place une activité partielle:

  1. Consulter les représentants du personnel si votre startup compte plus de 50 salariés. En dessous de 50 salariés, vous devrez informer directement vos salariés du recours à une activité partielle.
  2. Envoyer une demande d’autorisation de mise en activité partielle à la Direccte de votre département en indiquant : les motifs justifiant le recours à l’activité partielle, la période prévisible de sous-activité, le nombre de salarié concernés et leur durée de travail habituelle et enfin, le nombre d’heures prévisionnelles d’activité partielle demandées.
  3. Une fois la demande d’autorisation faite, une décision sera envoyée dans un délai de 15 jours (sans réponse à votre demande d’autorisation, celle-ci est tacitement accordée). En raison de l’urgence de la situation, le Gouvernement traitera en priorité les demandes liées au Coronavirus.
    Un espace personnel est dédié à l’activité partielle : chômage partiel – Emploi
  4. Une fois votre demande d’autorisation acceptée (même de manière tacite), vous devrez faire une demande mensuelle de remboursement des indemnités versées à vos salariés. Cette demande s’effectue sur votre espace personnel.

En cas de difficultés, vous disposez d’un numéro vert: 0800 705 800 (de 8h à 18h). Vous pouvez également faire une demande d’assistance au support technique par mail : contact-ap@asp-public.fr

Enfin, un simulateur est disponible : Simulateur Activité partielle

Report de vos cotisations et impôts

Une série de mesures a été mise en place par le Gouvernement pour aider les entreprises à faire face à la crise du Covid-19, notamment en ce qui concerne des difficultés de trésorerie

>>S’agissant des cotisations salariales et patronales, les entreprises avaient la possibilité, pour l’échéance du 15 mars 2020, de reporter tout ou une partie du paiement de ces cotisations. Le principe restera le même pour les prochaines échéances.
Nous vous informerons des modalités une fois que le Gouvernement aura communiqué à ce sujet.

Les cotisations peuvent être reportées jusqu’à trois mois (donc jusqu’à juin).
Le non paiement n’entraînera aucune pénalité.

>>S’agissant des impôts, la DGFiP a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises.

Il est possible de demander au service des impôts des entreprises (SIE) le report du règlement de leurs prochaines échéances d’impôts directs (acompte d’impôt sur les sociétés et taxe sur les salaires) sans aucune pénalité.

La demande est à adresser au Centre des Finances Publiques > Délais de paiement

Le secteur public se mobilise

Bpifrance

Bpifrance a mis en place des mesures exceptionnelles pour aider les entreprises à faire face à la crise actuelle.

  • Pour les prêts bancaires à court terme (trésorerie) octroyés à des entreprises affectées par la crise par des banques privées françaises, Bpifrance octroie une garantie.
  • Prolongation des garanties classiques des crédits d’investissement.
  • Réaménagement des crédits moyen et long terme pour les clients Bpifrance
  • Prêts sans garantie, sans sûretés réelles sur les actifs de la société ou de son dirigeant pour soutenir la trésorerie des TPE, PME et ETI qui subissent la crise liée au Covid-19.
  • Bpifrance met à votre disposition un espace personnel pour répondre à votre besoin de cash >> Mon Bpifrance

>> Bpifrance – mesures exceptionnelles

>> Bpifrance- Info Covid-19

Médiation du crédit

La Médiation du crédit intervient auprès de toute entreprise qui rencontre des difficultés de financement bancaire : refus de crédit ou suppression de lignes de crédit existantes, refus de rééchelonnement de dettes ou de garantie ou caution bancaire).
Sont également considérés comme formes de crédit: le découvert, la facilité de caisse, le crédit-bail, l’affacturage, l’escompte et la cession Dailly.
Déposez un dossier en ligne, vous serez contacté par votre médiateur départemental sous 48 heures.

>> Pour saisir la Médiation, rendez-vous sur https://mediateur-credit.banque-france.fr/.

Banque de France – Correspondant TPE-PME

Les correspondants TPE-PME vous accompagne gratuitement et vous orientent vers des organismes compétents pour résoudre une difficulté.
Ainsi, les correspondants pourront vous mettre en relation avec la Médiation des entreprises, la Médiation du crédit, des organismes de financements (banques, financement participatif, micro-crédit…), des organismes de cautionnement…

>> Correspondants TPE-PME

Médiateur des entreprises

Le Médiateur des entreprises vous accompagne gratuitement pour résoudre d’éventuels litiges.

Vous pouvez saisir le Médiation des entreprises pour de nombreux motifs dont:

  • clauses contractuelles déséquilibrées
  • modification unilatérale ou rupture brutale de contrat
  • non-respect d’un accord verbal
  • conditions de paiement non respectées/li>
  • non-versement du Crédit d’Impôt Recherche – Crédit d’Impôt Innovation
  • etc

Contrairement au procédures judiciaires et administratives, la Médiation des entreprises propose un service de médiation gratuit, rapide et confidentiel.

>>Le Médiateur des entreprises

Les banques se mobilisent

Fédération Bancaire Française

La FBF se mobilise pour accompagner les entreprises en difficulté en raison de la crise que nous traversons.

Les établissements bancaires français ont décidé de mettre en place une série de mesures exceptionnelles:

  • procédures accélérées d’instruction de crédit pour les situations de trésorerie tendues dans un délai de 5 jours
  • report jusqu’à 6 mois des remboursements de crédits
  • suppression des pénalités et des coûts additionnels de reports d’échéances et de crédits des entreprises

UK government mesures to help startups

The UK Job Retention Scheme

In cases where your company’s activity has slowed down or even stopped, you may consider putting your employees on furlough.

The UK government gives you the possibility to claim for 80% of your employee’s wages plus any employer National Insurance and pension contribution.

What you need for making a claim:

  • to be registered for PAYE online
  • your UK bank account number and sort code
  • your employer PAYE scheme reference number
  • the number of employees being furloughed
  • each employee’s National Insurance number
  • each employee’s payroll or employee number (optional)
  • the start date and end date of the claim
  • the full amount you’re claiming for including employer National Insurance contributions and employer minimum pension contributions
  • your phone number
  • contact name
  • you may also provide either : your name (or the employer’s name if you’re an agent) / your Corporation Tax unique taxpayer reference / your Self Assessment unique taxpayer reference / your company registration number

Once you have registered all of that information, you will get a claim reference and the HMRC will check it and if the claim is correct you will get the claim amounts within 6 working days.

Fore more information >>Claim for wages

Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS)

Loans of up to £5 million for small and medium-sized enterprises (SMEs) are available through the British Business Bank.

  • Key features:
    The Government will guarantee 80% of each loan
    (and will not charge the business for the guarantee).
  • During the first 12 months,
    the interest on the finance and
    any lender-levied fees will be
    covered by the Government.
  • Available facilities include:
    term loans, overdrafts, asset
    finance, revolving facilities
    and invoice finance.

In order to be eligible, businesses must:

  • be based in the UK;
    have an annual turnover of
    not more than £45m;
    have not received de
    minimise state aid beyond
    €200,000 in the past 2 fiscal
    years;
  •  not operate in a “restricted
    sector”. See: https://www.british-business- bank.co.uk/wp content/uploads/2020/03/Ineligible-and-Restricted-
    Eligibility-Sector-2017.pdf and;
  • have a borrowing proposal
    which, were it not for the
    current pandemic, would be
    considered viable by the
    lender and which will enable
    the business to trade out of
    any short-to-medium term
    difficulties.

Full scheme details are set out here:

Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS) – for Businesses and Advisors

A list of accredited lenders can be found here:

https://www.british-business-bank.co.uk/ourpartners/coronavirus-
business-interruption-loan-scheme-cbils/accredited-lenders/

 

"Future Fund" (to be launched in May 2020)

Chances are the crisis linked to the Coronavirus is impacting your finances. To address this, the government has created a fund to help innovative companies facing financing difficulties as a result of the Coronavirus crisis.

This scheme will issue convertible loans between £125,000 to £5 million.

Delivered conjointly by the British government and British Business Bank, to be eligible your company must:

  • be based in UK
  • be able to raise the equivalent match funding from third-party private investors and institutions
  • have previously raised at least £250,000 in equity investment from third-party investors in the last 5 years

For more information >> Future Fund Headline Terms / Future Fund

£750m in funding made available for companies through R&D grants and loans

Announced by the chancellor on 20th April, SMEs focusing on research and development will also benefit from £750m of grants and loans from Innovate UK which is the national innovation agency and the majority of this amount will be available to its 2,500 existing customers.

Useful Tips

The Coronavirus crisis is disrupting everyday business life. We have to adapt to new working conditions and we know that it isn't easy. Here are a few tips that we hope you will find useful!

From crisis to recovery: interview with Maurice Oms from the Bank of France (article in French)

 

Alors que la période de confinement arrive officiellement à sa fin en France, nous interrogeons Maurice Oms, Correspondant National pour les Start-up à la Banque de France, sur l’impact de la crise sur les entreprises, la manière dont l’économie se redresse et ce que tout cela signifie pour les start-ups.

 

Presqu’un mois est passé depuis le début du déconfinement et les acteurs de l’écosystème startup continuent à reprendre, progressivement, mais sûrement, leurs activités habituelles. Si la très récente étude de Station F sur l’impact de la crise sur les start-up européennes est plutôt encourageant dans son ensemble, cette période restera toutefois tendue pour beaucoup.

Savoir agir rapidement et adopter les bons réflexes au bon moment est devenu un “must” pour les startups pendant la crise. Team Breega VC a donc décidé de se rapprocher de Maurice Oms, Correspondant national start-up, de la Banque de France, afin qu’il partage avec nous sa vision de la reprise d’activité et comment, si vous êtes une start-up à la recherche de solutions pour votre business, vous faire aider.

 

Maurice Oms, vous êtes Correspondant National Start-up à la Banque de France, quelle est votre mission ?

 

Ma mission, et celle des autres correspondants start-up présents en région, consiste à accompagner les startups dans leur recherche de solutions de financements. Nous avons également développé un programme de cotation pour tenir compte des spécificités de cette population d’entreprises.

Dans cette période de crise, notre action prioritaire a été de les aider à bénéficier de mesures telles que le French Tech bridge ou le PGE. 

Y a-t-il un Correspondant Start-up dans chaque succursale de la Banque de France?

 

La fonction de correspondant start-up a été créée cette année en février 2020. Nous avons pris la décision d’avoir un correspondant start-up dans chaque capitale French Tech – il y en a treize, et dans chaque région. Nous sommes donc une équipe de 15 correspondants.

Le rôle de correspondant start-up a-t-il été créé pendant la crise?

 

La fonction de correspondant start-up a été testée pendant deux ans à Station F à partir de fin 2017. Depuis début 2020, la Banque de France a souhaité développer cette nouvelle orientation  à l’ensemble de son réseau, sans savoir bien sûr quelle serait la suite …

La crise que nous vivons actuellement a fait pivoter nos missions. Si notre rôle initial est d’accompagner les start-up et de leur attribuer une cotation, nous les aidons désormais à obtenir les dispositifs de soutien qui ont été mis en place pour affronter cette période économique extrêmement délicate. Directement sollicités par les start-up, ou par la French Tech, nous les accompagnons au plus près et faisons tout notre possible pour les aider.

De quelle manière attribuez-vous une cotation aux start-up ?

 

La Banque de France attribue une cotation à l’ensemble des entreprises réalisant un chiffre d’affaire de plus de 750 k€, y compris les start-up, incluant notamment celles engagées dans le programme de la French Tech 120.

Parce que les start-up ont un modèle de développement basé sur une économie de croissance, nous avons développé une méthodologie tenant compte des spécificités de cette population d’entreprises.. 

Pour une start-up, dont la plupart procèdent à des levées de fonds, faire des pertes est inhérent à son modèle de développement. Nous prenons cette situation en compte ainsi que les perspectives de croissance pour attribuer une cotation.

Quels sont les dispositifs qui permettent d’accompagner les start-up pendant cette crise?

 

Prêt garanti par l’Etat : c’est l’un des principaux outils destiné aux entreprises et décliné pour les start-up dans le PGE innovation qui offre la possibilité de financer jusqu’à deux ans de masse salariale pour les entreprise innovantes comme l’a précisé Bruno Le Maire.

French Tech Bridge : Ce dispositif s’adresse prioritairement aux start-up qui devaient réaliser une levée de fonds dans les prochains mois, mais qui se heurtent à la contraction du capital-risque du fait de l’épidémie de coronavirus.

Ce programme,  géré par Bpifrance, prend la forme d’Obligations Convertibles, avec un accès possible au capital, et doit être co-financés par des investisseurs privés.

Il faut dire que le dispositif d’accompagnement des start-up, annoncé en mars par le gouvernement et Bpifrance est sans précédent : depuis sa mise en place, environ 500 000 entreprises ont bénéficié d’un prêt garanti par l’État pour répondre à leurs difficultés de trésorerie liées aux mesures de confinement. Au total, 85 milliards d’euros ont déjà été distribués sur une enveloppe initiale de 300 milliards d’euros.

Quel impact cette crise a t-elle eu sur l’économie pour l’instant ? 

 

Selon les estimations de la Banque de France, l’économie française devrait reculer de 10,3% cette année, malgré une reprise « progressive » dès le troisième trimestre. La croissance devrait cependant rebondir de 7% en 2021 et de 4% en 2022. La Banque de France table sur un taux de chômage supérieur à 10% à fin 2020 et de 11,5% en 2021.

Quel impact sur les entreprises, dont notamment les start-up ?

 

Les entreprises sont, dans l’ensemble, impactées par cette crise qui a provoqué pour une grande majorité d’entre elles une baisse, voire un arrêt de leur activité.

S’agissant des start-up, si certaines ont vu leur nombre de clients augmenter (start-up oeuvrant dans le domaine médical, plateforme d’achat en ligne, de communication, de divertissement ou de formation à distance), il n’en demeure pas moins que cette crise a, pour une grande partie d’entre elles, provoqué des difficultés financières. 

Dans ce contexte, une majorité de start-up a sollicité le PGE en raison de la chute brutale d’activité  et des incertitudes sur les perspectives.

D’autres, engagées dans un programme de levée de fonds ont sollicité le French Tech Bridges. 

Enfin, certaines avait une trésorerie suffisante pour affronter cette période difficile et ont pu poursuivre leur développement tout en rationalisant leur dépenses. 

D’une manière générale, comme les autres entreprises, l’impact de la crise dépendra de la durée de la baisse d’activité et de la rapidité de la reprise (les start-up sont en général moins bloquées par le télétravail que par l’arrêt des commandes de leurs clients).

Quel est le rôle des banques pendant cette crise, jouent-t-elles aussi le jeu vis-à-vis des start-up?

 

Les banques se sont pleinement investis pour limiter l’impact de la crise sur les entreprises et également les start-up. Les établissements bancaires ont examiné avec attention l’ensemble des dossiers qui leur ont été soumis avec pour objectif d’aider un maximum d’entreprises dans des délais contraints.

Selon Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, 9.500 crédits, d’un montant  moyen de 145.000 euros, ont été accordés selon un critère de masse salariale, prévu pour les entreprises réalisant peu ou pas de chiffre d’affaires, Cela représente une enveloppe de 1,4 milliard d’euros pour les entreprises très jeunes, dont une partie sont des start-up.

Quels conseils donneriez-vous aux start-up pour gérer au mieux leur cashflow pendant cette période ? 

 

Cette période annonce des jours compliqués pour les entreprises qui n’ont pas encore atteint la rentabilité et qui vont avoir un besoin de trésorerie à moins de 18 mois.

En effet, si elles ont pu profiter de nombreux dispositifs, elles vont bientôt devoir recommencer à payer leur crédit bancaire (après le report d’une durée de six mois), les cotisations sociales et leurs salariés une fois l’activité partielle terminée…

En somme, d’importantes dépenses sont à prévoir et leur trésorerie sera sollicitée. Il faut donc retravailler le business plan en élaborant des scénario réaliste d’une part, et compatible avec l’horizon de rentabilité d’autre part.

Quels autres conseils pourriez-vous donner aux start-up ?

 

Une période aussi inédite est l’occasion pour les start-up de s’ouvrir un maximum vers l’écosystème. Parce qu’une solidarité s’organise à l’échelle nationale, il est important d’y prendre part. Pendant cette période, il est également indispensable  de maintenir un dialogue régulier avec son banquier d’autant que les établissements bancaires peuvent intervenir en complément des VCs.

 

@Maurice Oms, un grand merci d’avoir pris le temps de partager votre expérience et vos conseils avec nous.

@Startups, si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

TeamBreega est à votre écoute. 🙂

Communicating with your partners

The Coronavirus is disrupting the daily life of all our companies.

Even if your client orders are becoming rare, and the events you were planning to attend have been cancelled, now is Not the time to stop communicating.

It is essential to adapt the way in which you communicate during the current crisis and to keep communicating with partners and all outside stakeholders.

The Covid-19 crisis is an opportunity to get closer to your customers. Stay in touch with them, ask them for news and feedback on how they’re dealing with the crisis. You can also ask them how your product or service helps them and what they think needs improving. The current crisis situation could be said, after all, to be a giant stress test!

As concerns your investors. Make sure you let them know what is happening. Share your Coronavirus action plan with them. Let them know what systems you have put in place to deal with the drop in activity and how you are monitoring and controlling your cash flow.

Let them know if you need extra financial help and ask them for their advice. Keeping your partners in the loop is key.

Use the lockdown to improve communication now as when the crisis is over all of your energy will be taken up by getting your startup back on track.

Interesting/useful articles on the subject:

>> Article Helpscout.com: crisis communication tips

>> Article Harvard Business Review: communicating through the coronavirus crisis

Protecting your personal finances

As a founder,  your main task is to protect your company, but you must also protect your personal finances.

Your startup needs a balanced, active, healthy and ethical leader.

This said, you should, if possible

– continue to pay yourself a salary, even on a reduced level
– renegotiate, if necessary, any personal loans to try to ease monthly repayments during this period.

The aim is to limit the pressure this crisis puts on you and therefore your ability to run your company.

 

Working well from home

Working from home is one of the most effective ways to fight against the spread of the Coronavirus. If many of you are already used to remote work, for others, it is a first-time experience.

It is important to maintain productivity levels and to communicate regularly with your colleagues.

Here are some tips:

  • Plan your day :
    Maintain a normal work rhythm. Plan your work schedule with regular working hours and try to stick to this routine.
  • Create good working conditions.
    Working on your bed is not very productive. Work in a place that most closely resembles your work environment. If you live with your family, in a shared flat, try to define rules and use the most adequate spaces!
  • Continue to communicate regularly with your team
    It is necessary to maintain good coordination between employees and therefore continue to schedule the usual meetings, daily appointments, etc.
  • Get the right tools
    Use real-time collaborative tools (e.g. Google Drive) to facilitate remote work.
    For meetings, many tools are available such as Google Hangouts, Teams, Zoom…
  • Stay tuned to your colleagues
    As in your work environment, you can take short informal breaks to maintain good relationships. You can share coffee breaks via video in the morning or after eating for example!
    But also, be there for those who are having difficulty in getting to grips with the new working environment.

A great resource:

>> Notion: Remote-work-wiki

Other interesting/useful articles:

>> BBC article: Covid-19-update-work-from-home-in-a-pandemic

>> People managing people.com Proven tips for working from home

Keeping team spirits up

Teleworking can sometimes damage a company’s team spirit. Yet keeping up this team spirit is vital for the company, especially in these difficult times.
Here are a few tips to keep your team spirit alive:

  • Keep communicating with colleagues. If you’re used to taking short breaks together, use a videoconferencing system to continue! It is important to keep this informal contact going between you.
  • Strengthen the bond with colleagues after work. At Breega we like to plan interactive game sessions and video snacks or “apératifs”.
  • Encourage new initiatives: set up a virtual space where employees can share and propose new ideas.

Interesting/useful articles:

>> Forbes article : keep-employee-morale-up-during-the-coronavirus-outbreak

Coaching to help you through the crisis

A group of certified professional coaches to help companies.

A group of professional coaches is providing volontary support to founders in the form of 1 to 4 “crisis support” sessions.

Their role is to discuss, listen and help founders take a step back and look at their professional posture (identity, managerial methods, human, organisational, decision-making, etc.)

The service is aimed at founders, executives, SMEs directors, entrepreneurs, craftsmen, shopkeepers, restaurant owners, but also employees, local elected officials, etc…

Solidarity: to guarantee a fair and balanced relationship, a contract is drawn up between the coach and the person being coached.

In payment, the person being coached can make a deffered payment or symbolic donation to an association (1€).

For more information >>  https://www.accompagnementsolidaire.com/